Salaires dans le secteur médical

Salaires dans le secteur médical : à l’heure où la population a besoin de soins, quel regard portons-nous sur ces soldats face à leur combat contre la guerre covid 19? Pourtant ils ne jouent pas, leur « ballon » est d’oxygène. Il est important de s’interroger sur la répartition des salaires en fonction des catégories professionnelles. Même si toutes les opportunités permettent à tous de développer des talents et de trouver sa voie, il y a des métiers où les salaires ne reflètent pas l’investissement et le risque engagés des professionnels notamment dans le domaine de la prise en charge des pathologies physiques et psychiques. Comment avons-nous pu reléguer au second plan des métiers où le personnel s’investit pour le maintien de la vie ? Quel regard avons-nous porté sur la santé ? Comment avons-nous pu laisser notre système de santé se dégrader au point qu’un virus mette en péril des services hospitaliers ? Aujourd’hui certaines zones manquent de médecins, pourquoi avons-nous limiter l’accès aux études de médecine, pourquoi ne pas lever les « numerus clausus » ? N’est-ce pas là une double injonction au sein de notre propre système ? Sans stigmatiser d’autres professions largement mieux rémunérées, posons-nous la question des priorités : la reconnaissance des professions essentielles et celle-ci passe aussi par un niveau de salaire motivant, suffisant, n’avons-nous pas limiter nos chances face au virus actuel ? Oui disons-le, la rémunération reflète l’intérêt que nous portons aux professionnels de la santé. Réfléchissons et demandons-nous qui nous aimerions que nos enfants prennent pour modèle ? Et quelle récompense pour des actes valeureux ? Certains se contentent d’une médaille ! Apprenons des autres pays, observons les dégâts du virus au sein de sociétés où l’économie est la seule logique. N’y a-t-il pas urgence à repenser tout cela. Comment un enfant pourrait être privé des bras protecteurs de personnes bienveillantes, comment pourrait-il se construire sans ... Les professionnels de la santé prolongent « la préoccupation maternelle » chère à Winnicott et prêtent leurs mains ou leur appareil à penser à ceux qui ne sont pas momentanément en capacité de le faire. Alors reconnaissons leur investissement à sa juste valeur. Une étude a révélé un taux de mortalité 6 fois supérieure de la population de soignants. Quel est le prix de chaque vie perdue au front ? Rendons tous ensemble ce monde plus Humain. Trouvons le juste équilibre économique pour le bon fonctionnement des états sans laisser pour compte les acteurs de notre système de santé.


Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts