« ...D’un coup de baguette magique... ?"


Les critiques sur le retard de vaccination nous renvoient à un principe celui de la réalité, (versus le principe de plaisir), nos limites, trop longtemps dépassées « virtuellement ».

Habitués avec les technologies d’aujourd’hui : internet... et le tout en « un clic » laisse croire que la vie s’organise de la même manière et la fausse croyance de cet « effet d’immédiateté » est délétère pour tous. Trop souvent ce système de pensées repose sur la représentation que d’un coup de baguette magique tout peut se résoudre. Toutefois nous ne sommes pas dans un conte de fées et une décision prise suggère des petites mains derrière à déployer. Pour organiser la stratégie de vaccination des hommes et des femmes doivent s’investir, se mobiliser, ce qui nécessite des ressources financières, temporelles... Ne laissons pas les médias polluer notre esprit par la nécessité de faire du sensationnel pour l’audimat. Nous pouvons pour diminuer cette mise en place participer tous à notre niveau en apportant notre pierre à l’édifice, le bénévolat est aussi un outil social, se plaindre n’a jamais raccourci un délai bien au contraire. Alors on peut penser que la plainte a une fonction de restauration narcissique, d’identité, de maintien de l’espoir et de la vie, d’adaptation aussi en réaction au choc, qu’elle manifeste l’impatience et l’angoisse face à la situation qui se prolonge. On peut aussi ouvrir notre regard et imaginer que dans d’autres pays les relations humaines sont toutes autres et peut-être à mettre en lien avec un déploiement plus efficace de la vaccination ce qui aussi peut expliquer l’écart avec la France.

Nous devons tenir compte des

Exigences du monde réel et des conséquences de nos actes. Dans un système, une décision est un point d’appui, un point de départ qui autorise une action : à nos structures, à nos représentants, à nous de les déployer. Remettre le problème entre les mains d’autrui ne nous rend pas acteur et donc peu enclin à remettre la faute sur quelqu’un.

Le principe de réalité est un mécanisme d’adaptation à l’environnement extérieur, l’élaboration faite autour en favorise la mise en place. Adaptons-nous. Et rappelons une citation de Charles Darwin : « les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements ». Organisons ce changement avec méthode.



Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts